You are currently browsing the category archive for the ‘7. Evénements, manifestations’ category.

Du 10 au 14 décembre 2008

Un colloque scientifique international pour l’interaction et les échanges entre les chercheurs fondamentaux et cliniciens dans le cancer du sein.

Il sera le premier Symposium présenté par le CCRT, AACR, et le Baylor College of Medicine. Le moteur de la nouvelle collaboration est la mission des organismes afin de faire avancer contre le cancer du sein. En combinant leurs atouts respectifs, de 2008 à San Antonio Breast Cancer Symposium englober tout l’éventail de la recherche sur le cancer et de faciliter la transition rapide de nouvelles connaissances dans l’amélioration des soins pour les patients atteints de cancer du sein.

Source ICI en anglais
et ICI en français

Publié en octobre 2008

Pour s’inscrire, cliquez ICI

Pour connaitre le programme, cliquez ICI
et pour en savoir plus sur
preprogrammeconvention

Dominique

Site internet de La Nouvelle République du Centre Ouest – Tours,France

Le cancer du sein ne doit pas être perçu comme une fatalité.

De nouvelles informations laissent espérer que les femmes peuvent en modifiant certains éléments de leur mode de vie, réduire leur risque d’être atteinte de cette affection ou d’une récidive.

Telles sont les deux principales conclusions encourageantes des 30èmes journées de la Société Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire qui se sont tenues à la Baule cette semaine.
« Nous disposons de nouvelles données épidémiologiques prouvant qu’une activité physique quotidienne et une limitation de la consommation des boissons alcoolisées sont de nature à réduire le risque de cancer du sein » explique le docteur Brigitte Séradour, en charge du dépistage à l’institut national du cancer et présidente de la société savante qui se réunissait à la Baule.

En pratique la réduction du risque semble apparaître à partir de vingt-cinq minutes quotidiennes d’activité sportive modérée. Elle semble aussi augmenter avec sa durée et son intensité pouvant aller jusqu’à une réduction de 35%.

« Jusqu’ici le principal message consistait à dire que l’obésité était un facteur de risque et qu’il fallait lutter contre le surpoids, ajoute le docteur Séradour. La donne change. Et les nouveaux enseignements ne concernent pas que les femmes jeunes. Les femmes ménopausées sont également concernées par cette possible réduction du risque. A dire vrai nous avons également nous avons également de s éléments qui justifieraient pleinement la mise en œuvre d’actions incitant dès l’école primaire et secondaire les jeunes filles à pratiquer une activité physique à des fins préventives »

Dominique

Source : maville.com – France

Pour ce premier congrès baulois, le thème de la prévention du cancer du sein captive durant trois jours plus de 1 100 thérapeutes. Conseils avisés.
« Manger mieux, ne pas trop boire d’alcool et surtout faire du sport régulièrement permettrait de diminuer le nombre de cancers du sein de 30 % environ », explique le Dr Pierre Kerbrat, oncologue, à Rennes.

Les 30es journées de la Société française de sénologie et de pathologie mammaire s’intéressent à la prévention d’une maladie qui touche chaque année près de 50 000 femmes en France et compte 11 000 décès annuels. Et même si on le soigne mieux, il y a deux fois plus de cancers du sein que voici 25 ans. Le sujet d’actualité n’a pas rebuté les 1 100 thérapeutes (chirurgiens, gynécologues, oncologues…) présents pour les trois jours de congrès national jusqu’à ce soir. Aujourd’hui, le congrès se poursuit avec des tables rondes.

Quelques extraits:

Dr Séradour, présidente de l’organisme de sénologie : « La société de sénologie a l’ambition d’être un facteur d’impact de politique de santé publique de l’État. Un congrès qui parle uniquement de prévention pendant trois jours devant des thérapeutes, c’est peut-être le début d’une prise de conscience. Il y a cinq ou six ans, cela n’aurait pas pu se passer comme cela. C’est un gros succès. »

Dr Kerbrat : « Le plan nutrition santé, c’est bon pour tout, le cardiovasculaire et le cancer, et pas seulement le cancer du sein : bien manger, faire du sport. »

Dr Brigitte Séradour : « Tout ce qui augmente l’exposition aux oestrogènes augmente les risques de cancer du sein. Avoir des enfants, manger mieux, faire du sport, ne pas boire d’alcool, tout cela fait baisser le taux d’oestrogènes. Ce n’est pas cher de courir ou marcher, c’est intéressant. C’est une politique de santé qui serait modifiable alors que de faire changer l’âge du premier enfant, de faire allaiter les femmes pendant plus de cinq ans, ça paraît bien compliqué. »

Dr Bruno Cutuli, oncologue, Reims : « C’est un problème global de la société, au sens large, de tous les pays occidentaux. C’est la sédentarisation progressive, avec une augmentation monstrueuse des maladies cardiovasculaires, du diabète, des accidents dus à l’obésité, et qui augmente le nombre de cancers : prostate, sein, endomètre, colon, tout est lié à un ensemble de facteurs. »

Dr Kerbrat : « Il manque une politique de développement du sport, à l’école, chez les jeunes filles. L’obésité des enfants devient catastrophique. »

Dr Séradour : « Tout ce qui a été défendu par les féministes comme des avancées a permis d’augmenter les décès par cancer du sein, si on veut être provocateur ! »

Mario Campone, oncologue, Nantes : « C’est bien le mode de vie qui joue : des études montrent que des Mexicaines ou des Japonaises qui émigrent en Californie ont un taux de cancer du sein et du colon très bas. Au bout d’une génération, elles ont un taux intermédiaire par rapport à la population américaine. Au bout de deux générations, elles ont le même taux que les Américaines. »

Dr Séradour
: « Supprimer une pilule, ça ne demande aucun effort, mais changer de mode de vie pour mieux manger et bouger, cela paraît beaucoup plus difficile. Et pourtant, le fait d’être sédentaire, en terme de facteur de risques, c’est beaucoup plus grave que de prendre des THS (traitement hormonal de la ménopause). »

Dominique

Le thème cette année : « Prévention du cancer du sein : mythe ou réalité ? »

Programme du congrès : ici ou prog-congres-2008

Dominique

Sous le haut patronage et en présence du président de la République
1re convention de la société face au cancer
Ligue contre le cancer

Dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense

Paris, le 22 octobre 2008 – La Ligue contre le cancer organise le dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense la 1ère convention de la société face au cancer devant près de 2 000 participants. Cette première édition se tiendra en présence du président de la République et de la ministre de la Santé. Depuis les 1ers États généraux des malades atteints de cancer de 1998, la lutte contre le cancer a connu des changements radicaux autorisant de nouveaux espoirs. Les pouvoirs publics se sont fortement mobilisés. Seulement les efforts déployés jusqu’ici posent autant de nouvelles questions.

Dans le monde du cancer, les États généraux des malades atteints de cancer ont été une révolution. Les doléances portées par les malades et leur entourage ont suscité une mobilisation collective qui a notamment conduit à la loi dite Kouchner du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, au Plan cancer et à la prise en considération du rôle de l’entourage des malades.

De nouveaux défis
Cette dynamique de changements majeurs, accompagnés par la Ligue, autorise à penser, qu’aujourd’hui les problèmes et les solutions sont connus. Seulement, les solutions apportées jusque-là, qu’elles soient sociales ou thérapeutiques, se heurtent à de nouveaux défis liés aux modifications profondes de la société (nouveaux traitements parfois coûteux, questions de l’emploi, du pouvoir d’achat, des nouveaux modes de communication et d’échange, etc.). C’est en mobilisant la société dans son ensemble que nous pourrons durablement changer nos rapports à la maladie, aux malades et à la question du cancer afin de lutter plus efficacement tant au niveau thérapeutique, qu’économique et social.

Un élan collectif
La 1re convention de la société face au cancer engage toute la société dans un nouvel élan collectif décisif afin de gagner des vies sur la maladie mais aussi pour améliorer la qualité de vie des malades et de leurs proches. Vivre avec un cancer ou après un cancer est une réalité qui dépasse les seules compétences des professionnels de santé et qui interpelle de nouveaux acteurs sociaux jusqu’ici peu ou pas mobilisés.
La Ligue initie une nouvelle manière plus globale d’aborder la prise en charge du malade et de la maladie par notre société et organise pour cela la 1re convention de la société face au cancer qui rassemblera autour des malades et de leurs proches, professionnels de santé, chercheurs, acteurs sanitaires et sociaux, associations, élus, chefs d’entreprise, représentants syndicaux, personnalités internationales, artistes, sportifs, grand public… tous ceux qui ont un rôle à jouer pour apporter ensemble de nouvelles solutions à de nouveaux défis.
L’avenir de la lutte contre le cancer ne peut désormais se concevoir qu’avec un changement du rapport de la société au malade et à la maladie. Désormais, plus que l’image de la maladie, c’est le regard que la société porte sur le malade ou l’ancien malade qu’il est urgent de modifier.

__________________________________________________________________________________

AGENDA – dimanche 23 novembre, Grande Arche de la Défense

8h30 Accueil des participants

9h30 Ouverture par le président de la Ligue contre le cancer

9h40 Allocution de la ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative

10h00 Évaluons : de 1998 à 2008, 10 ans de revendications, 10 ans de changements
10 ans se sont écoulés depuis la tenue des 1ers États généraux des malades atteints de cancer de 1998. Deux autres lui ont succédé en 2000 puis en 2004. Les revendications des malades ont suscité une mobilisation collective qui a notamment conduit à la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé et au Plan cancer. Cette dynamique autorise à penser qu’aujourd’hui, en 2008, les problèmes sont connus. Pour autant, l’action collective, les efforts déployés par de nombreux acteurs se sont-ils avérés efficaces ?

10h45 Combattons : comment réduire les inégalités induites par le cancer ?

En 2008, si le cancer est toujours vécu comme une injustice c’est qu’il porte toujours en lui nombre d’inégalités. Inégalités qui génèrent quantité de discriminations, excluent, isolent, rendent incertains le retour à l’emploi, l’accès au logement, phagocytent les ressources, font augmenter le reste à charge… Comment prévenir le développement de ces précarités ? Comment accompagner et améliorer la prise en charge des personnes vulnérables ?

12h15 Déjeuner convivial et visite du village des exposants

14h00 Facilitons : quels choix pour accompagner les progrès thérapeutiques ?

Toujours plus efficaces, les innovations thérapeutiques anticancéreuses soulèvent de nouvelles interrogations économiques, sociales mais aussi éthiques. Comment faciliter l’accès à ces nouveaux traitements ? Si notre démocratie sanitaire a le devoir de répondre à cette question, elle ne peut s’en contenter. En effet, aujourd’hui, pour être réellement, humainement et moralement efficaces, les innovations thérapeutiques doivent impérativement reposer sur une prise en charge du patient qui soit à la fois technique et humaine mais qui soit aussi en mesure de se prolonger hors de l’hôpital. Comment, aujourd’hui, mettre en place un dispositif coordonné d’accompagnement global de la personne digne de ce nom ?

15h30 Contribuons : pour la mobilisation de la société face au cancer
Face au « péril social » que constitue le cancer, pour gagner en vie et en qualité de vie, il convient de mobiliser de nouveaux acteurs. Mobiliser la société c’est engager celle-ci, dans son ensemble, au sein d’un processus conventionnel évolutif. Parier sur l’avenir, c’est entendre en 2008 quelles sont les représentations sociales qu’ont du cancer les acteurs concernés afin de réinventer nos moyens d’expression et de communication pour toucher les acteurs sociaux non mobilisés. Pour agir au mieux auprès de ces nouveaux acteurs, il est nécessaire d’entendre leurs besoins et les possibles freins et résistances à agir en faveur d’une lutte qui nous concerne pourtant tous.

17h15 Discours de clôture du président de la Ligue contre le cancer

17h25 Allocution du président de la République

17h50 Clôture festive

Chaque table ronde sera introduite par des témoignages et par la diffusion sur grands écrans de courts reportages sur des expériences de terrain conduites par les Comités départementaux de la Ligue contre le cancer.

Virginie Efira, Valérie Expert et Harry Roselmack animeront les échanges. Convaincus par les enjeux de cette 1re convention, ils participent gracieusement à cette manifestation tout comme les nombreux artistes qui, outre leurs éventuelles contributions aux débats, se produiront à la fin de cette journée.
Inscription gratuite et obligatoire sur www.convention-cancer.fr ou au 0810 111 101.

À propos de la Ligue contre le cancer

Premier financeur de la recherche contre le cancer, la Ligue contre le cancer est une ONG indépendante reposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses militants. Forte, en 2008, de plus de 720 000 adhérents, la Ligue est un mouvement populaire organisé en une fédération de 103 Comités départementaux. Ensemble, ils luttent dans trois directions complémentaires : recherche, actions pour les malades et leurs proches et information – prévention – dépistage.


Contacts presse

Ligue contre le cancer
Élodie Audonnet : audonnete@ligue-cancer.net – 01 53 55 25 31

RUMEUR PUBLIQUE
Pauline Florentin : pauline@rumeurpublique.fr – 01 55 74 52 10
Stéphanie Muthelet : stephanie@rumeurpublique.fr – 01 55 74 52 28

Dominique

Le Ruban Rose auquel notre Association a participé activement depuis un an arrive sur Paris le dimanche 19 octobre 2008. Cette arrivée devrait toucher et impliquer un large public.

Sur ce Ruban Rose figureront la cinquantaine de fanions écrits et réalisés par les Essentielles. Sur ces multiples et magnifiques fanions sont inscrits vos messages d’espoir ainsi qu’un hommage à nos étoiles, hommage tourné vers l’espoir, comme, sans doute, elles l’auraient souhaité.

Nous avons réalisé un dossier photos avec l’ensemble de ces fanions et de tous ces textes. Ce dossier sera consultable sur notre stand de l’Association le lundi 20 octobre à la Halle Carpentier dans le 13ème à Paris et certaines photos grand format seront affichées sur un panneau.

Tout un chacun pourra venir les consulter, les lire et prendre connaissance de toutes ces paroles déposées par vous sur ces merveilleux petits bouts de tissu, reproduits sur les photos.

Pour que ces mots d’espoir, ces paroles de vécu, ces fragments d’histoire … ne s’envolent pas l’oubli et restent comme une empreinte indélébile de tous ces combats contre le cancer du sein…nous avons besoin de vous…pour tenir le stand….pour relayer ces messages d’espoir….pour montrer à tous que l’Association existe et qu’elle désire avoir les moyens de venir en aide à toujours plus de femmes, non seulement par notre forum de paroles, mais aussi par des actions concrètes, par des projets qu’ensemble nous pouvons concevoir et réaliser.

Sur ce stand, nous diffuserons également le dossier « maman malade » avec la liste des organismes où s’adresser pour demander de l’aide ainsi que l’interview de Grive dans Marie Claire mais aussi nous distribuerons les nouveaux flyers de l’Association Essentielles, avec les nouvelles coordonnées et la redirection sur le blog et le forum en attendant d’avoir un site plus performant et plus opérationnel pour héberger nos rubriques, nos articles, nos démarches, nos projets et bien sûr notre forum de paroles.

Ce stand, comme tous les stands des associations présentes, se tiendra de 11h à 19h le lundi 20 octobre : être nombreuses sur le stand des Essentielles, c’est montrer à tous (le public de la manifestation, les journalistes présents et surtout les femmes en quête d’informations, de soutien et de lieux de paroles) que notre Association existe bel et bien.

C’est aussi montrer que nous sommes une véritable Association de patientes, concernées, actives et désireuses de prendre en charge pleinement nos vies et nos traitements.
C’est pourquoi nous avons besoin de toutes celles qui pourraient se libérer et nous rejoindre ce jour là à la Halle Carpentier.

Si vous avez des disponibilités (même simplement une heure) et que vous désirez soutenir l’association par votre présence, n’hésitez pas à nous en informer ou à contacter Mafalda par mail privé pour que nous puissions au mieux organiser les permanences.

Ci-joint le déroulé des évènements et les adresses correspondantes.

Nous comptons sur vous

Très cordialement

Le CA de l’association

Paris le 19 octobre
Arrivée du Tour de France, illumination et exposition
Mail Branly

15 h 00 Franchissement du Pont d’Iéna par la caravane
Formation d’un cortège composé des membres d’associations partenaires, sympathisants, public anonyme pour accompagner la caravane jusqu’au Mail Branly
Le public est invité à se vêtir de rose ou à porter un accessoire rose : écharpe, chapeau.

15 h 15 Arrivée sur le Mail Branly
Déploiement des rubans de l’Espoir composés de 600 fanions roses porteurs des messages d’espoir de femmes touchées par un cancer du sein et recueillis lors des étapes du tour de France.
Relais de la flamme Lumières pour l’Espoir d’Amoena, trait d’union entre les villes étapes et les associations partenaires et illuminations des bougies.
Témoignages
Interprétation de la chanson « Ruban de l’Espoir »
Lecture des fanions

16 H 30 Final – Lâcher de « ballons roses »

Paris le lundi 20 octobre
Halle Georges Carpentier / 81 Boulevard Masséna / Paris 13 (métro Porte de Choisy)
Entrée Libre

Réunion nationale de tous les partenaires du ruban de l’Espoir, représentants d’associations, du corps médical, d’élus, des médias…

A partir de 11 heures… et toute la journée
Stands d’information, ateliers et expositions sur les thèmes suivants :

Internet / Nutrition / Infos enfants et ados / Infos assurances / Infos médicales / Médecines complémentaires / Librairie et dédicaces / Infos sociales / Infos solutions mammaires / Sports et cancer / Prévention
Exposition de Laurence Verrier
Installation artistique des rubans de l’Espoir, composés de fanions roses, porteurs des messages d’espoir de femmes touchées par un cancer du sein et recueillis lors des étapes du tour de France.
Expositions photos de Dominique Tépé initiée par les ateliers de l’embellie « surPrises » des femmes qui posent contre le cancer

13 h 30 – Conférence-débat Sport et Cancer / Docteur Thierry Bouillet et Jean-Marc Descotes

14 h 15 – Démonstrations d’activités sportives (karaté-do, qi-gong, danse,…)

14 h 30 – Conférence « Le cancer du sein est aussi une maladie environnementale » / André Cicolella, chercheur en santé environnementale à l’INERIS

15 h 30 – Démonstrations d’activités sportives (karaté-do, qi-gong, danse,…)

16 h 00 – Actualités sur le cancer du sein / table ronde en collaboration avec des spécialistes du milieu médical, recherche et associatif

17 h 30 – 19 h 00 Bilan du Ruban de l’espoir en présence du Dr David Servan-Schreiber, psychiatre et auteur du livre « Anticancer », aux Editions Robert Laffont. Défilé de lingerie et maillots de bain par des femmes opérées

18h00 – Dédicace et signature de « Anticancer » par David Servan-Schreiber

20 h 00 – Conférence Anticancer de David Servan-Schreiber

Conférence gratuite organisée par la Mairie de Paris

Anticancer : changer la vie pour se protéger du cancer

Ouverture par Jean-Marie Le Guen, président de l’APHP, adjoint au Maire de Paris chargé de la santé publique
avec le Pr Jean-Marie Andrieu, chef du service de cancérologie de l’hôpital Georges-Pompidou.

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Réservation conseillée : cliquez ici

Associations et organismes partenaires
CAMI Cancer Art Martiaux Information / Coordination nationale médicale santé et environnement (CNMSE) / Horizon cancer / AIDEA : accompagner pour emprunter / Les ateliers de l’embellie / Les Essentielles / Les Ephélides / Réseau onco-est / Mairie de Paris / Point Accueil Cancer de la ville de Paris / Maison des patients du Centre René Huguenin / représentants d’associations partenaires du Tour de France / Amoena / David Servan Schreiber le site http://www.guerir.fr

Dominique

Une essentielle, Annick Parent, avec d’autres femmes et des artistes, a conçu et réalisé une exposition qui vise à porter un regard sur les ’amazones’, les femmes qui ont subi une mastectomie, et ce à travers les arts, peinture, sculpture, céramique, photographie, etc

Une expo pour montrer qu’on existe, et qu’avec un sein en moins on est toujours une femme, vivante, aimante.

Une expo pour aider les ‘nouvelles’, celles qui s’apprêtent à vivre cette perte, ou qui viennent de la subir récemment, pour leur proposer des images autres que celles que la peur peut produire. Pour dédramatiser un peu tout ça, aussi.

Pour aider les gens, amazones ou pas, à aborder cette question, à parler de ce sujet encore très tabou en France .

Bref, une expo pour essayer de faire changer le regard de la société sur nous qui sommes si nombreuses, pour porter notre image et aussi notre parole.

Vous en saurez plus en visitant le site de l’asso qui porte l’exposition
lesamazones.fr

Venez en nombre la visiter, d’abord parce qu’elle est belle, et aussi pour soutenir la démarche et faire reculer un tant soit peu le voile du silence qui nous isole et nous fragilise.
Pensez aussi à diffuser largement l’info autours de vous.

Du 16 octobre au 8 novembre

Accès libre. Salon d’accueil de l’Hôtel de Ville de Paris (M° hôtel de ville)
Tlj sauf dimanche et fêtes 10h-19h

Le Progrès – Lyon,France

Autant de « mots pour exprimer des maux » ou plutôt un mal unique : le cancer du sein. Car toutes ces phrases écrites sur les fanions expriment le ressenti de femmes qui ont ou ont eu un cancer du sein

LIRE ICI

Le Ruban de l’Espoir : Amoena organise le 1er tour de France de la solidarité.

Depuis 2003, Amoena, fabricant de prothèses mammaires impliqué dans la lutte contre le cancer du sein, travaille avec et au profit d’associations, qui reçoivent l’ensemble des bénéfices réalisés grâce à son opération « Lumières pour l’espoir ».

Cette année, Amoena a décidé d’aller encore plus loin dans son engagement en initiant un tour de France baptisé Ruban de l’Espoir réalisé par une délégation formée de membres d’associations, artiste, conférenciers… qui participeront à l’animation d’étapes locales :
Plus de 3000 km parcourus pour créer une chaîne d’espoir et de solidarité entre les villes, les associations partenaires et surtout… les femmes.

Le Ruban de l’Espoir prendra le départ à Lyon le 9 octobre pour se clôturer à Paris le 20 octobre 2008 et s’organisera en 12 étapes :
– Lyon : 09 octobre,
– Le Teil : 10 octobre,
– Nice : 11 octobre,
– Montpellier : 12 octobre,
– Castelnaudary : 13 octobre,
– Bordeaux : 14 octobre,
– St Herblain : 14 octobre,
– Lisieux : 15 octobre,
– Dunkerque : 16 octobre,
– Reims : 17 octobre,
– Nancy : 18 octobre,
– Paris : 19 et 20 octobre.

Chaque jour, la délégation du Ruban de l’Espoir sera accueillie officiellement dans les villes étapes par les élus, les associations locales et leurs sympathisants. Ensemble, ils donneront le coup d’envoi des animations :
– Remise d’une flamme « Lumières pour l’Espoir d’Amoena », véritable trait d’union entre les villes étapes,
– Recueil par la délégation, des fanions du Ruban de l’Espoir. Ces fanions réalisés préalablement par des femmes ayant ou ayant eu un cancer du sein seront ensuite cousus sur un ruban. Sur chaque pièce de tissus, sera écrit ou dessiné un message d’espoir. A l’arrivée, à Paris, l’artiste Laurence Verrier réalisera une œuvre inédite en rassemblant tous ces fanions du « Ruban de l’Espoir ».

A chaque étape, stands d’informations, conférences-débats, expositions, ateliers, démonstrations, pièce de théâtre… seront organisés pour le grand public. Prévention, dépistage, traitements, accompagnement psychologique et social… seront les thèmes abordés par des spécialistes tels que, Pr Moïse Namer, Pr Henri Pujol, Dr Annie Sasco, André Cicolella, Dr Marc Keller …

Le dimanche 19 octobre, la délégation achèvera son tour de France au mail Branly situé entre le Pont d’Iéna et la Tour Eiffel. La caravane sera accueillie par les parisiens qui auront été invités à se vêtir de rose pour assister aux animations prévues entre 15 H et 16 H 30.

Le 20 octobre la Halle Carpentier située Boulevard Massena est mise à disposition par la Mairie de Paris pour la journée de clôture du Ruban de l’espoir et pour la conférence de David Servan-Schreiber.
De 11 h 19 h village associatif avec stands à thème, ateliers, démonstrations d’activités sportives mais aussi conférences, tables rondes, signatures seront programmés. Un espace « rencontre association » accueillera toutes les associations partenaires du ruban de l’espoir. A partir de 20 H le Dr David Servan-Schreiber, qui soutien l’action Ruban de l’espoir clôturera cette journée exceptionnelle par une conférence –débat.

Chaque programme d’étape a été élaboré par un collectif composé d’associations locales, d’élus, de représentants du corps médical ou para-médical …c’est une centaine de partenaires qui sont donc impliqués dans la préparation des actions coordonnées que ce mouvement a mis en place pour animer le ruban de l’espoir.

Source : egora.fr

Des femmes souriantes de tous âges couvriront du 7 au 17 octobre la façade du Parlement européen à Bruxelles.
Cette exposition photographique, intitulée « Cancer du sein, faites-vous dépister », est l´une des manifestations de la seconde édition d´octobre rose, une campagne de santé publique contre le cancer du sein. Elle sera inaugurée le 7 octobre par « des femmes européennes d´exception », précise le ministère de la santé.

Durant un mois, le ministère rappellera que le dépistage précoce du cancer du sein et le traitement restent les principales mesures contre cette maladie. Aujourd’hui´hui, une femme sur huit sera confrontée au cancer du sein au cours de sa vie.

Présidence française de l´Union européenne oblige, la campagne sera cette année européenne. Des associations de lutte contre le cancer du sein et l´Institut national du cancer organiseront également de nombreuses conférences et actions de sensibilisation. En France, des façades de ministères et de mairies seront illuminées de rose le 1er octobre