Sous le haut patronage et en présence du président de la République
1re convention de la société face au cancer
Ligue contre le cancer

Dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense

Paris, le 22 octobre 2008 – La Ligue contre le cancer organise le dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense la 1ère convention de la société face au cancer devant près de 2 000 participants. Cette première édition se tiendra en présence du président de la République et de la ministre de la Santé. Depuis les 1ers États généraux des malades atteints de cancer de 1998, la lutte contre le cancer a connu des changements radicaux autorisant de nouveaux espoirs. Les pouvoirs publics se sont fortement mobilisés. Seulement les efforts déployés jusqu’ici posent autant de nouvelles questions.

Dans le monde du cancer, les États généraux des malades atteints de cancer ont été une révolution. Les doléances portées par les malades et leur entourage ont suscité une mobilisation collective qui a notamment conduit à la loi dite Kouchner du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, au Plan cancer et à la prise en considération du rôle de l’entourage des malades.

De nouveaux défis
Cette dynamique de changements majeurs, accompagnés par la Ligue, autorise à penser, qu’aujourd’hui les problèmes et les solutions sont connus. Seulement, les solutions apportées jusque-là, qu’elles soient sociales ou thérapeutiques, se heurtent à de nouveaux défis liés aux modifications profondes de la société (nouveaux traitements parfois coûteux, questions de l’emploi, du pouvoir d’achat, des nouveaux modes de communication et d’échange, etc.). C’est en mobilisant la société dans son ensemble que nous pourrons durablement changer nos rapports à la maladie, aux malades et à la question du cancer afin de lutter plus efficacement tant au niveau thérapeutique, qu’économique et social.

Un élan collectif
La 1re convention de la société face au cancer engage toute la société dans un nouvel élan collectif décisif afin de gagner des vies sur la maladie mais aussi pour améliorer la qualité de vie des malades et de leurs proches. Vivre avec un cancer ou après un cancer est une réalité qui dépasse les seules compétences des professionnels de santé et qui interpelle de nouveaux acteurs sociaux jusqu’ici peu ou pas mobilisés.
La Ligue initie une nouvelle manière plus globale d’aborder la prise en charge du malade et de la maladie par notre société et organise pour cela la 1re convention de la société face au cancer qui rassemblera autour des malades et de leurs proches, professionnels de santé, chercheurs, acteurs sanitaires et sociaux, associations, élus, chefs d’entreprise, représentants syndicaux, personnalités internationales, artistes, sportifs, grand public… tous ceux qui ont un rôle à jouer pour apporter ensemble de nouvelles solutions à de nouveaux défis.
L’avenir de la lutte contre le cancer ne peut désormais se concevoir qu’avec un changement du rapport de la société au malade et à la maladie. Désormais, plus que l’image de la maladie, c’est le regard que la société porte sur le malade ou l’ancien malade qu’il est urgent de modifier.

__________________________________________________________________________________

AGENDA – dimanche 23 novembre, Grande Arche de la Défense

8h30 Accueil des participants

9h30 Ouverture par le président de la Ligue contre le cancer

9h40 Allocution de la ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative

10h00 Évaluons : de 1998 à 2008, 10 ans de revendications, 10 ans de changements
10 ans se sont écoulés depuis la tenue des 1ers États généraux des malades atteints de cancer de 1998. Deux autres lui ont succédé en 2000 puis en 2004. Les revendications des malades ont suscité une mobilisation collective qui a notamment conduit à la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé et au Plan cancer. Cette dynamique autorise à penser qu’aujourd’hui, en 2008, les problèmes sont connus. Pour autant, l’action collective, les efforts déployés par de nombreux acteurs se sont-ils avérés efficaces ?

10h45 Combattons : comment réduire les inégalités induites par le cancer ?

En 2008, si le cancer est toujours vécu comme une injustice c’est qu’il porte toujours en lui nombre d’inégalités. Inégalités qui génèrent quantité de discriminations, excluent, isolent, rendent incertains le retour à l’emploi, l’accès au logement, phagocytent les ressources, font augmenter le reste à charge… Comment prévenir le développement de ces précarités ? Comment accompagner et améliorer la prise en charge des personnes vulnérables ?

12h15 Déjeuner convivial et visite du village des exposants

14h00 Facilitons : quels choix pour accompagner les progrès thérapeutiques ?

Toujours plus efficaces, les innovations thérapeutiques anticancéreuses soulèvent de nouvelles interrogations économiques, sociales mais aussi éthiques. Comment faciliter l’accès à ces nouveaux traitements ? Si notre démocratie sanitaire a le devoir de répondre à cette question, elle ne peut s’en contenter. En effet, aujourd’hui, pour être réellement, humainement et moralement efficaces, les innovations thérapeutiques doivent impérativement reposer sur une prise en charge du patient qui soit à la fois technique et humaine mais qui soit aussi en mesure de se prolonger hors de l’hôpital. Comment, aujourd’hui, mettre en place un dispositif coordonné d’accompagnement global de la personne digne de ce nom ?

15h30 Contribuons : pour la mobilisation de la société face au cancer
Face au « péril social » que constitue le cancer, pour gagner en vie et en qualité de vie, il convient de mobiliser de nouveaux acteurs. Mobiliser la société c’est engager celle-ci, dans son ensemble, au sein d’un processus conventionnel évolutif. Parier sur l’avenir, c’est entendre en 2008 quelles sont les représentations sociales qu’ont du cancer les acteurs concernés afin de réinventer nos moyens d’expression et de communication pour toucher les acteurs sociaux non mobilisés. Pour agir au mieux auprès de ces nouveaux acteurs, il est nécessaire d’entendre leurs besoins et les possibles freins et résistances à agir en faveur d’une lutte qui nous concerne pourtant tous.

17h15 Discours de clôture du président de la Ligue contre le cancer

17h25 Allocution du président de la République

17h50 Clôture festive

Chaque table ronde sera introduite par des témoignages et par la diffusion sur grands écrans de courts reportages sur des expériences de terrain conduites par les Comités départementaux de la Ligue contre le cancer.

Virginie Efira, Valérie Expert et Harry Roselmack animeront les échanges. Convaincus par les enjeux de cette 1re convention, ils participent gracieusement à cette manifestation tout comme les nombreux artistes qui, outre leurs éventuelles contributions aux débats, se produiront à la fin de cette journée.
Inscription gratuite et obligatoire sur www.convention-cancer.fr ou au 0810 111 101.

À propos de la Ligue contre le cancer

Premier financeur de la recherche contre le cancer, la Ligue contre le cancer est une ONG indépendante reposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses militants. Forte, en 2008, de plus de 720 000 adhérents, la Ligue est un mouvement populaire organisé en une fédération de 103 Comités départementaux. Ensemble, ils luttent dans trois directions complémentaires : recherche, actions pour les malades et leurs proches et information – prévention – dépistage.


Contacts presse

Ligue contre le cancer
Élodie Audonnet : audonnete@ligue-cancer.net – 01 53 55 25 31

RUMEUR PUBLIQUE
Pauline Florentin : pauline@rumeurpublique.fr – 01 55 74 52 10
Stéphanie Muthelet : stephanie@rumeurpublique.fr – 01 55 74 52 28

Dominique

Publicités